Yanick Lahens © Matthieu Bourgois

En avril 2011, l’association Passagers des Vents a procédé à l’inauguration de la première résidence artistique et littéraire en Haïti, plus précisément dans la région de Port-Salut,  une résidence qui se veut «sans failles», dans le but d’offrir l’hospitalité aux imaginaires du monde en entier. Dans le cadre de cette expérience pilote, quatre résidents ont été accueillis pour prendre le poul de l’espace et des visages dans ce site, situé près de la mer cristalline, loin du bruit et de la fureur de Port-au-Prince. Les quatre premiers résidents sont: la romancière Yanick Lahens, le photographe Paolo Woods, le romancier-poète Makenzy Orcel et le romancier Marvin Victor.

Cette première session a reçu le soutien de l’Institut français de Port-au-Prince et de l’écrivain Michel Monnin.

© Jacques Leenhardt

Yanick LAHENS est l’une des grandes figures de la littérature haïtienne, elle brosse sans complaisance le portrait de certaines réalités caribéennes et s’implique activement dans la vie culturelle de l’île. Longtemps professeur de littérature, Yanick Lahens consacre aujourd’hui une grande partie de son temps à une fondation destinée à former les jeunes générations aux stratégies de développement durable. Elle a mis sur pied après le séisme un programme d’animation à la lecture à l’attention des jeunes de la région de Léogan.

Bibliographie

•Failles (Éditions Sabine Wespieser, 2010)
•La couleur de l’aube (Éditions Sabine Wespieser, 2008) Prix Millepages 2008, prix RFO 2009
•La petite corruption (Mémoire d’encrier, 2003)
•Dans la maison du père (Serpent à Plumes, 2000)
•Tante Résia et les dieux (L’Harmattan, 2000)
•L’exil : entre l’ancrage et la fuite, l’écrivain haïtien (Deschamps, 1990)
Mackenzy ORCEL

©Elise Jacob

A vingt huit ans, Makenzy Orcel est l’un des grands espoirs de la relève littéraire en Haïti. « Ce poète solitaire », comme le qualifie Rodney Saint-Eloi, a fait de sa poésie un cri, pour donner une force littéraire et une voix à cette rage qui l’habite. Makenzy Orcel est né en 1983 à Port-au-Prince. Après des études de linguistique, il abandonne l’université pour se consacrer à la littérature.

Bibliographie

•Les Immortelles (Mémoire d’Encrier, 2010)
•A l’Aube des traversées et autres poèmes (Mémoire d’Encrier, 2010)
•Sans Ailleurs (Arche Collectif, 2009)
•La douleur de l’étreinte (Deschamps, 2007)

©DR

Marvin VICTOR

Peintre, écrivain et réalisateur haïtien, Marvin Victor a 28 ans. Il est né et a vécu à Port-au-Prince jusqu’au récent séisme. Il réside actuellement à New York, où il a récemment exposé des toiles et a réalisé son dernier court-métrage de fiction. Corps mêlés (Gallimard, 2010) est son premier roman.

Paolo WOODS 

Paolo Woods, 40 ans, est né en Hollande de mère hollandaise et de père canadien. Il a grandi en Italie et vit actuellement en Haïti. Photographe, il se dédie à des projets de longue durée où la photographie est un instrument d’investigation du monde contemporain. Après s’être lancé dans une enquête approfondie sur le monde du pétrole et avoir effectué un long reportage sur les guerres américaines en Afghanistan et en Irak, il s’est consacré à documenter pendant deux ans la conquête chinoise de l’Afrique. L’œuvre de Paolo Woods et a été exposée en Europe, aux États-Unis et en Chine.

Paolo Woods a reçu différents prix (2004 le prix pour de journalisme Alstom, 2005 le prix «Media Nord-Sud» de Genève, un World Press Photo en 2003 pour son travail sur l’insurrection en Irak et le prix GRIN pour le travail sur la Chinafrique).

Dernier ouvrage paru : « Marche sur mes yeux / Portrait de l’Iran aujourd’hui » (Grasset 2010) avec Serge Michel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :